Après ses secondaires, Maxime Verbesselt a entamé des études à l’IHECS en se dirigeant vers la section liée à l’éducation aux médias, domaine dans lequel il a réalisé un stage chez Action Médias Jeunes. Diplômé une première fois, il a souhaité poursuivre ses études avec un second master à l’ULB en gestion culturelle. Ce master lui a apporté de nouvelles expériences. Il a réalisé un premier stage au cinéma Plazza, pour lequel il a travaillé sur le montage et l’animation d’une exposition autour de la censure et de la propagande dans le cinéma. Pour son deuxième stage, il est retourné chez Action Médias Jeunes, où il a participé à la création de projets pour le Web. 

À la fin de ses études, sa première expérience professionnelle a été de mener des animations musicales et de créer des courts métrages avec des enfants de manière amatrice. Il trouve ensuite un emploi chez Action et Recherche Culturelle, une association d’éducation permanente, pour laquelle il rédige des articles et propose l’animation d’ateliers. Maxime travaille sur des sujets liés au numérique comme l’obsolescence programmée, les logiciels libres, la neutralité du net et, son thème de prédilection, les jeux vidéo. 

En 2015, il est finalement embauché chez Action Médias Jeunes pour le pôle jeux vidéo. Au sein de l’asbl, il est aujourd’hui chargé de projet web et jeux vidéo. Il décrit le rôle culturel qu’il occupe comme une manière de favoriser la lecture critique et le décentrement de notre regard sur les pratiques culturelles en touchant aux questions de l’interculturalité et de la démocratie culturelle. La culture que consomme Maxime Verbesselt relève de la sous-culture geek et des jeux vidéo mais aussi le rock de manière général. Il a d’ailleurs pour objectif personnel de découvrir 5 à 10 nouveaux albums de musique par semaine.

Action Médias Jeunes est une asbl active dans le secteur de l’éducation aux médias. Elle souhaite rendre les jeunes, ou même les adultes, critiques face à la consommation des médias qui est notre quotidien. 

Pour mener à bien leurs activités, ils proposent une myriade d’ateliers réalisables au sein des écoles ainsi que des formations pour animateurs, encadrants jeunesse, passionnés ou professionnels des médias, données soit dans les bureaux de ACMJ soit directement sur le lieu de travail des demandeurs. 

Les ateliers proposés aux jeunes ont pour objectif de les sensibiliser aux médias, qu’ils soient de masse, numériques ou émergents. Ils sont tournés vers une pédagogie active où les jeunes sont encouragés à partager leur vécu et à le questionner pour co-construire l’apprentissage visé. 

« Pour Action Médias Jeunes, l’éducation aux médias s’appuie sur une conception éthique des pratiques médiatiques. Elle s’articule autour de deux valeurs : la LIBERTÉ (en particulier la liberté d’expression) et la RESPONSABILITÉ (en particulier l’observation, la réflexion et l’action face aux enjeux du monde actuel). »

Aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir l’asbl Action Médias Jeunes et leur vision de la médiation culturelle au sein de l’association ainsi que dans le contexte scolaire.